La Cathédrale de Reims

La Cathédrale de Reims

C’est l’évêque Nicaise qui consacre le premier édifice à peu près vers l’an 400. Notre Dame va être modifiée et réédifiée plusieurs fois et c’est en 1211 que vont finalement commencer les travaux de la cathédrale telle qu’on la connaît aujourd’hui. Un incendie en 1481 va anéantir la charpente et les flèches ne seront jamais construites.

Par la suite, la révolution endommagera fortement l’édifice, et la première guerre mondiale la ruinera pratiquement, mais celui-ci restera néanmoins magnifique grâce à toutes les restaurations qui vont suivre et qui se poursuivre encore. Ainsi l’église, de style gothique, domine encore admirablement le centre de la ville.

La Cathédrale de Reims
Fronton de la Cathédrale de Reims
Une des tours de la cathédrale de Reims

C’est donc en ce lieu que le 25 décembre 498 Clovis, sera baptisé par Saint Remi et deviendra le premier Roi de France chrétien. Mais Reims ne devient pas pour autant le lieu où les Rois de France se doivent d’être couronnés. Après Clovis aucun Roi ne viendra se faire sacrer à Reims, notamment les premiers Rois Mérovingiens.

C’est seulement en 816 que Louis le Pieux, fils de Charlemagne, décide de revenir là où tout a commencé. Le sacre prend alors tout son sens et Reims ne cessera de voir défiler les têtes couronnées de France jusqu’à Charles X en 1825. Et n’oublions pas non plus, cet autre fait marquant de l’histoire de France, Jeanne D’Arc entrant dans la ville avec Charles VII, pour le faire sacrer Roi, en 1429.

Statue polychrome Cathédrale de Reims
Intérieur de la Cathédrale de Reims
Sculptures sous le fronton Cathédrale de Reims
L’intérieur

L’intérieur de la cathédrale Notre Dame est magnifique, avec sa nef à 3 niveaux, une hauteur de voûte de 38m, des vitraux du XIIIème siècle (pour le chœur) et d’autres plus modernes comme ceux de Chagall (au niveau de l’abside) par exemple, ainsi qu’une grande et une petite rose amenant d’élégants jeux de lumière. Mais le plus intéressant est peut être le portail central de la façade frontale, côté ouest, qui est encadré de niches superposées abritant 52 statues, cas unique en France. La vue d’ensemble avec la grande rose au dessus est pratiquement magique, tellement elle est belle. Il est aussi amusant d’attendre l’heure pile ! pour voir s’éclairer l’horloge astronomique du XVème siècle et s’animer les personnages de « La fuite en Égypte ».

Ange au sourire cathédrale de Reims
Horloge cathédrale de Reims
Détails sur les gargouilles Cathédrale de Reims
L’extérieur

A l’extérieur de la cathédrale, architecture et sculptures s’entremêlent avec grâce. On dit d’ailleurs de Notre Dame que c’est « la Cathédrale des Anges » tellement ils sont nombreux sur l’édifice. Bien sur, il y a l’Ange au Sourire et l’Ange de l’Annonciation, tout deux superbes, mais il faut aussi admirer un peu plus haut, ces anges aux ailes déployées. L’histoire dit que plus de 2300 statues ornaient les façades extérieures. Mais les guerres aidant, certaines ont malheureusement disparu. On notera également côté croisillon nord, la très belle Vierge Romane, qui garde encore quelques unes de ses couleurs.

Statue polychrome Cathédrale de Reims
Statue polychrome Cathédrale de Reims

Coordonnées de la cathédrale

Place Chanoine Ladame
51100 REIMS
+33 (0) 3 26 77 45 00Email
accueil@reims-tourisme.com

Site Internet
www.cathedrale de Reims

Retour au texte sur Reims

Translate »