Dublin

Conseils avant de partir aux voyageurs qui visitent l’ Irlande

L’Œnogastronomie en Irlande

Visite de Dublin

Informations générales et petit historique sur l’Irlande

Trinity collège, musée des écrivains, château de Dublin, cathédrale Saint Patrick,

Temple Bar, Bière Guiness, Coordonnées office du tourisme Dublin,

coordonnées office du tourisme Irlandais en France,

tarifs carte pass, découverte de la ville en bus,

Compagnie aérienne Airlingus

La capitale de la République d’Irlande, est une petite ville par sa superficie, et une grande capitale pour tout ce qu’elle véhicule. Ville à taille humaine, Dublin renferme de nombreux musées. Mais également de nombreux jardins et un magnifique patrimoine architectural qui rappellent son passé. Une ville à l’histoire hors du commun reflétant une image moderne et jeune. Celle d’une ville ouverte sur le futur et en plein essor.

Par endroit, Dublin ressemblerait presque à un village. Ses rues, ses commerces, ses quartiers, tous haut en couleur, reflètent la gaité. A la fois élégante avec ses quartiers où subsistent encore de beaux bâtiments georgiens et sobre avec son quartier d’affaires et ses immeubles modernes. Puis typique avec ses anciens entrepôts reconvertis en boutiques, Dublin présente plusieurs aspects originaux qui surprennent et séduisent.

Pas moins de 72 musées !

C’est peut être par son histoire, que Dublin est devenue une ville aussi dynamique. Elle a de nombreuses attractions touristiques qui aime à se rappeler ses origines. 72 musées ont trouvé place dans la capitale et ses proches environs, de nombreux jardins y ont élu domicile. Et, peut-être est ce pour tout cela que Dublin passionne autant.

Dans ses rues se presse une foule cosmopolite, aux préoccupations bien différentes. Vous croiserez des étudiants se rendant à Trinity College, des hommes d’affaires vacants à leur occupation. Ou bien des dublinois faisant du shopping et des touristes le nez en l’air, découvrant Dublin. Ces derniers fascinés par les possibilités qu’offre la ville. Mais aussi amusés par la convivialité qui règne dans les pubs. Et aussi charmés par les nombreux espaces verts qui ornent la capitale. Comme par exemple celui de St Stephen’s Green. Un magnifique parc victorien, avec ses 11 hectares déployant des parterres de fleurs admirables et des allées boisées s’harmonisant avec grâce autour de son lac.

haut de page

Trinity College

Nous venons de citer Trinity College et cet établissement n’est pas des moindre à Dublin. Cette université est la plus ancienne d’Irlande. Fondée en 1592 sous le règne des Tudor, par Elisabeth I, elle a le privilège de garder en ses murs, depuis 1661, un trésor inestimable. Un trésor que le monde entier envie à l’Irlande, le fabuleux manuscrit de Kells. Ce livre a été rédigé au IXème siècle par les moines venant du monastère écossais de Iona. Ces derniers et qui avaient trouvés refuge à Kells, dans le Comté de Meath en Irlande. Ce manuscrit contient une copie en latin des 4 évangiles et il est particulièrement riche en enluminures. C’est pendant les incursions de Cromwell que le livre fut envoyé à Dublin afin d’y être protégé. La ville, par l’intermédiaire du collège assure encore aujourd’hui sa sécurité.

L’exposition que nous voyons est réalisée de manière ludique, nous apprenant les différentes étapes de l’élaboration d’un manuscrit et le remarquable travail d’enluminure. Il nous est aussi montré d’où proviennent les couleurs qu’utilisaient les moines, quelles étaient les plus rares, les plus chères. Il nous est aussi montré les secrets de la brochure tel qu’elle se pratiquait au Moyen Age. Quelques manuscrits sont exposés comme le « book of Dimma », ou « l’Armenien gospel book » qui nous donnent un aperçu de ce travail minutieux.

Une bibliothèque impressionnante

4 scribes ont été nécessaire à la réalisation du livre de Kells que le musée ne nous dévoile qu’à la fin de la visite, histoire de faire durer le plaisir jusqu’au bout. C’est une visite extrêmement intéressante à ne pas manquer, tout comme l’ancienne bibliothèque à laquelle vous pouvez accéder en fin de visite. Elle est appelée « long room » à cause de sa longueur : 65m, elle est magnifique et surtout impressionnante. Elle contient 200 000 volumes parmi les plus anciens de Trinity College et vous pourrez aussi y voir exposée, la plus ancienne harpe d’Irlande datant du XVème siècle, emblème du pays. Malheureusement, les photos sont interdites à l’intérieur, c’est pourquoi nous ne pouvons vous en proposer.

Coordonnées de Trinity Collège

haut de page

L’Irlande et la littérature

Mais restons dans les livres et allons visiter le Musée des Ecrivains. Car ils sont nombreux en Irlande et non moins célèbres. Le musée a trouvé sa place en 1991, dans une résidence datant de 1780 à Parnell Square. Nous y trouvons deux salles qui retracent la littérature irlandaise depuis ses origines jusqu’au XIXème siècle, avec ses différentes influences.

Nous faisons ainsi connaissance avec des écrivains comme Maria Edgeworth qui utilisera l’Irlande de son époque et la dure vie qui en découlait, comme toile de fond de ses romans. John Banim et le romantisme, Abraham Stocker et l’horreur avec son célèbre Dracula, les comédies d’Oscar Wilde, l’impudent et talentueux Bernard Shaw, le théâtre avec William Butler Yeats, les nouvellistes George Moore et Frank O’Connor, ou encore le poète et romancier James Joyce.

Nous n’en citons que quelques uns, mais ils sont nombreux et ce musée retrace de manière agréable, l’histoire de chacun d’eux avec souvent, des vitrines renfermant des objets personnels ou des correspondances. La boutique du musée est d’ailleurs très riche en ouvrages et vous pourrez ainsi vous laisser tenter par l’achat de quelques livres. Mais avant, n’oubliez pas de jeter un coup d’œil à la bibliothèque Gorham et à son plafond georgien et de monter au second étage voir la galerie des écrivains et profiter de l’architecture du bâtiment avec son plafond en stucs et ses portes magnifiquement ouvragées.

Le musée des écrivains de Dublin
La galerie des écrivains au 2ème étage
Le portrait de Georges Bernard Shaw au musée des écrivains

haut de page

Le château

Dublin possède également un château. Il siège en son centre depuis sa construction par les Vikings en 930. Tour à tour aux mains des normands puis des anglais, le château subira de nombreux remaniements dont le seul vestige ancien reste sa tour de l’époque médiévale. Aujourd’hui l’architecture est de style georgien et la visite de ce palais ne peut se faire qu’accompagnée, car le château appartient désormais au gouvernement irlandais. Pour des raisons de sécurité, nous ne pouvons donc pas circuler librement. Par conséquent, quelques pièces seulement se visitent, toutes sont plus ou moins meublées et les plafonds de chacune d’elles méritent un regard.

Nous découvrons ainsi une salle de réunion, une salle de jeux avec une table en marqueterie remarquable, un bureau des plus élégant, puis après avoir traversé un long et magnifique corridor, nous accédons au grand salon, à la salle du trône avec son lustre en bronze datant de 1801, puis à la salle à manger dont la particularité est d’avoir tout le long d’un mur, un jeu de miroir assez particulier et surtout très astucieux, qui servait à assurer la sécurité, puisque l’on pouvait voir d’un bout à l’autre de la table tous les convives et leurs moindres faits et gestes.

La visite se termine par la salle de bal à voir pour ses magnifiques lustres et son plafond peint en 1784 par un artiste italien. Compte tenu que les salles de ce château sont encore utilisées pour des réunions administratives il ne faudra pas s’étonner de trouver des tables et des chaises de réunion dans quelques unes des pièces visitées.

Grande salle de réception du château de Dublin
château musée en Irlande
Bureau au château de Dublin

haut de page

Les églises

Quant aux églises, elles sont nombreuses dans la capitale irlandaise. Nous vous parlerons surtout de la Cathédrale Nationale de St Patrick où l’histoire veut que le Saint Patron de l’Irlande baptisait ceux qu’il convertissait à la foi chrétienne, dans un puit qui se trouvait à l’emplacement de la cathédrale actuelle. Les origines de la cathédrale remontent au Vème siècle. Les normands la remplacèrent par une construction en pierre en 1191 et le bâtiment que l’on voit aujourd’hui date du XIIIème siècle excepté la flèche qui date de 1749. L’intérieur est magnifique.

Dès votre entrée ne manquez pas de voir le baptistère qui se trouvera sur votre gauche et qui date du Moyen Age, puis placez-vous à l’entrée de la nef pour avoir une vue d’ensemble, vous serez ainsi surpris par la luminosité du lieu. Dirigez-vous ensuite sur les bas côtés pour voir les monuments commémoratifs et vous imprégner ainsi de l’histoire et du patrimoine irlandais très présents dans la cathédrale, et vous arriverez ainsi jusqu’au transept. Là vous y découvrirez une partie de l’argenterie de la cathédrale du XVIIIème siècle, puis la fameuse Porte Capitulaire avec son « trou » et son histoire. Celle d’une réconciliation qui amena la paix entre deux Lords anglais en 1492.

Tout à côté un magnifique escalier en colimaçon qui conduit jusqu’à l’orgue. Au nord du cœur la belle chapelle qui fut utilisée par les Huguenots de 1666 à 1816. Puis le cœur en lui-même et ses admirables stalles avec au dessus les étendards et les armoiries des Chevaliers de Saint Patrick, qui était un ordre chevaleresque fondé par le Roi George III en 1783. Les vitraux eux, datent de 1864 et en sortant ne manquez pas le monument de Boyle de 1632.

La cathédrale nationale Saint Patrick de Dublin
Cette porte a scellé la réconciliation entre 2 belligérants cathédrale Saint Patrick de Dublin
Statue de Saint Patrick cathédrale de Dublin

haut de page

Temple Bar

Puis au gré de votre promenade vous ne manquerez certainement pas de passer par Temple Bar, le quartier le plus ancien de Dublin avec ses vieux entrepôts, aux murs de briques, reconvertis en boutiques, ses musiciens et ses pubs, ses nombreux musées. Longtemps le quartier le plus pauvre de la capitale, il est aujourd’hui, grâce à une reconversion très réussie, l’un des plus populaires et des plus animés. Mais nous venons de parler de pub et il me semble qu’une interrogation se pose à vous… et la bière ??

haut de page

La bière irlandaise, à consommer avec modération

Et bien en Irlande, nous dirons qu’elle coule à flot… Vous pourrez la déguster avec Guiness et sa belle brune partout dans le pays. Et le plus intéressant est bien évidemment d’aller faire un petit tour chez Guiness directement… Une très sympathique façon d’en apprendre beaucoup sur la fabrication de cette bière toujours brassée à Dublin. Fondée en 1759 par Arthur Guiness à Saint James Gate, un faubourg de Dublin, c’est la plus importante brasserie irlandaise.

La visite est franchement très intéressante et le film qui montre la fabrication des tonneaux est une petite merveille, nous étions tous en admiration devant ce petit film en noir et blanc. A la fin de la visite vous êtes attendus au dernier étage du bâtiment, le 7ème ciel de chez Guiness, où l’on va non seulement vous offrir une bonne bière, mais en plus vous pourrez profiter d’une vue circulaire et panoramique sur la ville de Dublin… purement magnifique !
Coordonnées de la Brasserie Guiness

Ah ! c’est déjà fini, il aurait fallu rester encore un peu plus longtemps à Dublin, la capitale offre tellement de possibilités. Si vous souhaitez avoir une vue d’ensemble rapide vous pouvez utiliser un bus touristique. Avec un ticket il vous conduit vers toutes les curiosités de la ville et vous pouvez monter et descendre à souhait. De même que la ville propose aux touristes un PASS vous permettant de visiter 30 musées et d’avoir des offres spéciales dans de nombreux endroits. Ne pas hésiter à l’acheter !       

haut de page

BON A SAVOIR

Tarifs pour la Dublin Pass : www.dublinpass.ie

Pour le tour de la ville en bus touristique avec le Citytour :

Ticket valable 24h – Voir aussi : www.dublinbus.ie

haut de page

Compagnie aérienne: Aerlingus, la compagnie aérienne Irlandaise. Enfin une compagnie ou le personnel est accueillant, souriant et sait répondre à vos questions. Des avions propres et un bon service à bord. $ite web: www.aerlingus.com

haut de page

Office du Tourisme Irlandais en France (Ils sont très dynamiques)

Téléphone: 01 70 20 00 20

Site web: www.irlande-tourisme.fr

haut de page

Coordonnées de l’Office du Tourisme de Dublin

Dublin Tourism Center
Suffolk Street
Dublin 2

haut de page

Retour choix villes en Irlande

Wild Atlantic Way

Translate »