Musée des Cultures Taurines

Musée des Cultures Taurines

Coordonnées du musée des Cultures Taurines à Nîmes

Le musée des Cultures Taurines, à peu de distance des arènes, est un lieu qui a été créé en 2001. Il montre l’attachement de la ville de Nîmes à ses traditions. Mais surtout il permet au public de mieux comprendre la tauromachie nîmoise et camarguaise.
Il faut noter que les courses de taureau ont toujours existé dans le sud de la France, mais sans mise à mort du taureau. L’histoire voudrait que l’Impératrice Eugénie, d’origine espagnole et épouse de Napoléon III soit à l’initiative de la première corrida. Celle dite « à l’espagnole », organisée à Bayonne en 1853. Suite à cet évènement la corrida, avec mise à mort du taureau, s’implantera en Nouvelle Aquitaine, Occitanie et Provence.

Veste bleue ciel, broderies or, du matador Francisco Ruiz Miguel
Tableau de Picasso nature morte à tête de taureau
Un musée qui accueille aussi des expositions temporaires

Le musée des Cultures Taurines de Nîmes a donc pour vocation de vous familiariser avec une coutume qui anime la ville pendant 6 jours à la Pentecôte et 3 jours en septembre, pendant la fêtes des vendages.
Il accueille aussi régulièrement des expositions temporaires. Comme celle que nous avons pu voir, consacrée à la passion de Picasso pour la tauromachie. Mais aussi à son amitié pour Luis Miguel Dominguin, après que Jean Cocteau les fasse se rencontrer en 1950.
C’est donc sous le regard d’un des plus grands matadors de l’histoire que nous visiterons ce musée. Affiches, photos, habits de lumières. Les initiés apprécieront les différentes collections. Quant aux profanes ils ne pourront rester insensibles au travail réalisé par le musée des Cultures Taurines pour mettre en avant cet art qui en 2011, verra le Ministère de la Culture l’inscrire au Patrimoine Culturel Immatériel de la France.

Le matador Christian Montcouquiol
Costumes de toreros et matadors
José Tomás

La salle réservée à José Tomás retrace la corrida du 16 septembre 2012. Elle restera dans les annales comme un grand moment de l’histoire de la tauromachie. Car à lui seul il va toréer 6 taureaux dans les arènes de Nîmes. Son habit, créé par la Maison Fermín de Madrid, est déjà à lui seul une splendeur.

La Camargue aussi à l’honneur

L’autre grand intérêt de ce musée est sa partie dédiée à la Camargue et à ses spécificités. On ne peut s’empêcher de penser au poète Frédéric Mistral et à son engagement pour la défense des cultures traditionnelles. Avec cette salle c’est toute l’identité de la Camargue qui s’affiche. On s’attendrait presque à voir soudainement surgir un gardian sur son beau cheval blanc.
A à peine 100m des arènes, il serait vraiment dommage de manquer la visite de ce musée. Puisqu’il dévoile une Nîmes riche de cultures et de traditions, prête à faire la fête au premier paseo.

haut de page

BON A SAVOIR

Ouvert de mai à octobre, du mardi au dimanche de 10h à 18h.

Coordonnées du musée

Musée des Cultures Taurines
6 rue Alexandre Ducros
30900 Nîmes
☏+33 (0) 4 30 06 77 07E.mail
musee.taureau@ville-nimes.fr

Site internet
musee-des-cultures-taurines

haut de page

Retour au au texte sur Nîmes

Translate »