Jardins de Powerscourt

Conseils avant de partir aux voyageurs qui visitent l’ Irlande

L’Œnogastronomie en Irlande

Informations générales et petit historique sur l’Irlande

Visite de Powerscourt, Résidence et jardins

visite des jardins, lac de triton, jardin Japonais, cimetière des animaux,

la tour, bassin du dauphin, Office du tourisme Irlandais en France,

coordonnées des jardins de Powerscourt, horaires

Nous voilà arrivés dans le Wicklow, que l’on appelle poétiquement “Les jardins de l’Irlande.” Cette région s’est taillée un visage enchanteur, au cœur de ses vertes montagnes. Bénéficiant d’un micro climat, le Wicklow pétille de couleurs vives et la flore y est resplendissante. Lové entre mer et montagne, le Conté du Wicklow est une belle bouffée d’oxygène à quelques petits kilomètres de Dublin sud.

Et, ce qui nous pousse à le découvrir s’appelle Powerscourt. Situés dans la petite ville de Enniskerry, la résidence et les jardins de Powerscourt sont la plus belle des vitrines que peut nous offrir le Wicklow. Mais qu’est-ce qui se cache derrière les murs épais de pierres grises, de la propriété de Powerscourt, la plus belle d’Irlande ? Des jardins !

Jardins à l’italienne

Oui, mais pas n’importe quel jardin. Ici le XIXème siècle a donné naissance à ce que le XXIème siècle nous permet encore d’admirer. Des jardins à l’italienne, s’insérant avec douceur et harmonie dans ce paysage magnifique. Créés en terrasse, ils s’étendent à perte de vue. Dès la sortie de la résidence, le regard embrasse une vue d’ensemble admirable. Les perspectives y sont parfaites et le Lac de Triton qui nous fait face, gardé par deux superbes chevaux ailés, en zinc, grandeur nature, nous laisserait presque sans voix. C’est pourquoi, après un moment d’admiration et fascinés par la statuaire éparpillée avec grâce sur ces vertes terrasses, nous décidons de découvrir ses jardins dans leur totalité.

Un jardin japonais

Descendons vers Le lac de Triton pour découvrir en contrebas sur sa gauche le Jardin Japonais. Il fut aménagé en 1908. Un habile jeu de petits chemins nous dévoile les multiples facettes de ce jardin. Pagode, petits ponts de bois, érables japonais, azalées et des palmiers de fortune chinois, un dépaysement agréable sous un ciel irlandais.

haut de page

Le cimetière des animaux

Nous continuons ce parcours parsemé d’arbres magnifiques et plus que centenaires, dont certains présentent des troncs que le temps a façonné d’une drôle de manière. Tortueux, sinueux, énormes, certains de ces arbres sont de véritables oeuvres d’art que l’on ne doit qu’à Dame Nature. C’est ainsi que nous atteignons le cimetière des animaux. Ici s’élèvent des tombes, ultimes demeures des animaux domestiques des dernières familles, propriétaires des lieux. Animaux chéris pour qui leurs maîtres montrèrent leurs attachements en leur dédiant ce lieu en pente douce, protégé par les arbres et chauffé par un doux soleil.

Le plus ancien des jardins de la propriété

Un peu plus loin nous découvrons le bassin du dauphin, cette jolie fontaine du XIXème siècle, nous mène aux grilles du jardin entre les murs. En fait, un jardin dans un jardin pourrait-on dire. Entouré d’un haut mur de briques rouges, gardé par de splendides grilles en fer forgé, ce jardin est certainement le plus ancien de la propriété puisque déjà connu en 1740. Rosiers, camélias, rhododendrons, les couleurs et les senteurs ne manquent pas. Et lorsque nous ressortons de ce jardin “intérieur”, c’ est pour nous retrouver de nouveau sur la terrasse de la demeure.

haut de page

De là, nous nous rendons à la tour. Elle a été construite en 1911 pour commémorer la visite du Prince de Galles à Powerscourt. En grimpant à son sommet, nous aurons un beau point de vue sur le parc et la propriété.

1 heure est nécessaire pour admirer convenablement ce lieu magnifique. Malheureusement un incendie ravagea une bonne partie des bâtiments, seul ses murs de pierre du XVIème siècle rappellent encore le bel édifice qu’était la résidence de Powerscourt. Mais la restauration intérieure est originale et très bien réussie, car les salles du château laissent aujourd’hui la place à des boutiques très sympathiques.

Et c’est au rythme des belles images que nous a laissé dans la tête Powerscourt, que nous regagnons la route de la côte, qui va nous offrir de beaux points de vue sur la mer d’Irlande.

haut de page

Si vous souhaitez également voir la cascade, la plus haute d’Irlande, 121 m, elle se trouve à 5 km et se visite en été de 9h30 à 19h00.

haut de page

BON A SAVOIR

Situation :

A 19km au sud-ouest de Dublin par la N11
A 30km au nord-est de la Cité Monastique de Glendalough

haut de page

Office du Tourisme Irlandais en France (Ils sont très dynamiques)

Téléphone: 01 70 20 00 20

Site web: www.irlande-tourisme.fr

haut de page

Jours et heures d’ouverture :
Ouvert tous les jours, sauf les 25 et 26 décembre, de 9h30 à 17h30 (sous réserve, consultez le site internet)

Coordonnées du Powerscourt Garden :

Powerscourt Garden and House
Enniskerry
Comté de Wicklow
Irlande du Nord


Tél : (00 353) 01 204 6000

Fax : (00 353) 01 204 6900

haut de page

Retour choix curiosités en Irlande

Wild Atlantic Way

Translate »